Dossier spécial : VALEMO à l’OFFSHORE

Actualité - 3 février 2022

Les chiffres clés en 2021

  • 1,25M€ de chiffres d’affaires
  • 8 recrutements 100% dédiés à l’offshore
  • 155 journées d’opérations réalisées en mer
  • 35 opérations de maintenance, commissioning ou inspections, avec 10 collaborateurs mobilisés
  • 11 sites visités en France et à l’étranger
  • 544 journées d’opérations réalisées à l’usine GE de Montoir-de -Bretagne et au port d’installation de Saint-Nazaire, avec 7 collaborateurs différents
Installations au port de Saint-Nazaire

Inspections qualité sur le hub logistique de Saint-Nazaire.

Depuis plus d’un an, VALEMO, en partenariat avec UL, apporte son expertise technique à GE Renewable Energy pour accompagner la construction des éoliennes du parc de Saint-Nazaire, qui sera le premier parc éolien en mer français. En effet, GE Renewable Energy a confié à nos équipes la réalisation d’inspections qualité sur les 80 éoliennes Haliade 150 6MW destinées à ce projet. En lien étroit avec les équipes de GE Renewable Energy et de ses sous-traitants, nos inspecteurs spécialisés auditent et inspectent les nacelles fabriquées localement en Loire-Atlantique à Montoir-de-Bretagne, les modules de conversion de puissance à Saint Nazaire, ainsi que les tours et les pales des éoliennes sur le site du hub logistique du port de Saint-Nazaire.

VALEMO confirme ainsi son implication sur le long-terme aux cotés de GE Renewable Energy, après des prestations d’assistance technique réalisées sur le prototype du Carnet en 2015 et le parc allemand de Merkur en 2018.

Maintenance Floatgen

Les équipes de maintenance de VALEMO apportent leur expertise aux équipes de BW IDEOL pour la réalisation d’opérations de maintenance sur l’éolienne du prototype Floatgen, première éolienne flottante en opération en France. En effet, en 2021, nos équipes sont intervenues à 3 reprises en mer, sur l’éolienne, pour réaliser des opérations de maintenance courante et ainsi permettre un fonctionnement optimal de l’éolienne, raccordée au réseau électrique via les infrastructures

Témoignage d’Antoine Dumas, un de nos supers techniciens de maintenance offshore!

Quel est ton parcours, ta formation ?

J’ai travaillé pendant une quinzaine d’années dans l’industrie en tant qu’électro-mécanicien. Après une formation dans l’éolien, j’ai obtenu le BZ2E et j’ai intégré VALEMO en 2018 comme technicien de maintenance, initialement pour effectuer de la maintenance préventive sur les machines Senvion. Depuis septembre 2020, je suis mobilisé à temps complet aux cotés de GE Renewable Energy pour réaliser les inspections qualité des 80 éoliennes Haliade 150 actuellement en construction et qui viendront équiper le parc du Banc de Guérande, premier parc éolien en mer français, à Saint-Nazaire.

En quoi consiste tes missions ? Sont-elles spécifiques à l’offshore ?

Il s’agit principalement d’inspections qualité effectuées sur 3 sites différents. D’abord à l’usine de Montoir-de-Bretagne, où je réalise des audits en sortie d’usines des nacelles fabriquées sur le site. J’interviens également auprès d’Eiffage Clemessy pour les inspections visuelles des modules de conversion de puissance assemblés dans leur usine de Saint-Nazaire. Enfin, nouveau volet de ma mission, les différents éléments (nacelles, tours, pales), commencent à arriver sur le hub logistique du port de Saint-Nazaire où il faut réaliser les contrôles qualité, notamment après leur transport par bateau, avant leur assemblage et avant leur chargement à bord du navire d’installation.

Ce que tu apprécies le plus dans cette mission dédiée à l’offshore ?

C’est une mission très différente des inspections machines en exploitation où l’on vérifie le fonctionnement de la turbine, en lien avec les étapes de maintenance préventive. Ici, on inspecte des ouvrages neufs. Au-delà des compétences classiques (électricité, mécanique, hydraulique, fibre composite, …), il a fallu acquérir de nouvelles compétences, notamment sur la partie inspection corrosion et peinture.

Le périmètre de la mission est très complet, très diversifié, avec des spécificités comme par exemple des mesures laser pour vérifier l’ovalité des tours. Aujourd’hui, on peut dire que nous connaissons l’Haliade 150 dans ses moindres détails. La check-list de la nacelle comporte plusieurs milliers de points de contrôle !

Et bien entendu, je suis extrêmement fier de contribuer à la construction du premier parc éolien en mer français et de participer au développement de VALEMO. C’est une véritable source de satisfaction de contribuer à la perfection de ces nouvelles machines !

Merci Alexandre!